Médecine douce : qu’est-ce que l’oligothérapie ?

oligotherapieLa médecine douce est une forme thérapeutique qui utilise des moyens naturels doux pour traiter des affections. L’oligothérapie constitue une de ses principales branches, elle est une des spécialités du laboratoire bio en ligne Soin et Nature.

Définition de l’oligothérapie

Un oligo-élément est une substance minérale pure indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. L’oligothérapie peut se définir comme un traitement thérapeutique basé sur l’utilisation d’oligo-éléments en faible dose pour corriger un éventuel dysfonctionnement métabolique d’un patient.

L’idée est de rétablir l’équilibre physiologique du malade et améliorer le fonctionnement global de son organisme.

La plupart de ces éléments sont des métaux ou mes métalloïdes de masse inférieure à 1 mg/kg. Ils jouent un rôle prépondérant dans le processus biologique.

Ils se présentent en formule ionique et peuvent être toxiques en cas d’abondance dans l’organisme.

Selon le risque de déficit, il y a deux types de minéraux chez l’homme. Le premier groupe dont le Magnésium, l’Iode, le Fer, le Cuivre, le Zinc, le Sélénium, le Chrome et le Molybdène est essentiel pour le bon fonctionnement de l’organisme. En cas de carence, le risque est important pour sa vie. Par contre, le Manganèse, le Silicium, le Vanadium, le Nickel et l’Étain sont à faible risque en cas de manque.

Ces substances se trouvent dans l’alimentation de tous les jours. Il n’est pas nécessaire d’en prendre spécialement, sauf en cas de fatigue, de vieillesse ou de grossesse qui sont des moments délicats de la vie.

Mode d’emploi

Il est conseillé de pratiquer ce type de thérapie dans la matinée, de préférence à jeun. La forme d’utilisation préconisée est la voie sublinguale. Elle consiste à garder pendant quelques minutes la solution ou le comprimé sous la langue, jusqu’à ce qu’il soit absorbé dans le sang par les vaisseaux capillaires de la bouche.

Cette méthode est adaptée aux personnes âgées.

Pour les enfants, il faut verser quelques gouttes de solution sur un morceau de sucre pour le croquer ou le sucer. Par prudence, il faut utiliser une cuillère en plastique pour éviter toute oxydation avec un autre métal.

Pour le nourrisson, le procédé est encore plus simple. À l’aide d’un compte-goutte, on verse le liquide entre la gencive et la joue, avec la tête en position verticale pour permettre l’absorption rapide du médicament.

Source http://www.soins-et-nature.com/fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories